Que peut faire pour nous la force de l’imagination ?

Bonjour !

Les pouvoirs de la visualisation, connus depuis la nuit des temps, notamment par les yogis, sont aujourd’hui validés par les neurosciences.

download

Une équipe de chercheurs de l’Université de Genève et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne vient de recevoir le prix de la Fondation Leenaards pour récompenser une méthode d’exercices de gym cérébrale de réhabilitation du cerveau après un accident vasculaire cérébral (AVC).

L’IRM (l’imagerie par résonnace magnétique) et l’EEG (l’électroencéphalographie) sont utilisés en temps réel  pour un patient souffrant d’héminégligence spatiale.

Les neurosciences ont démontré que quelque chose qui est imaginé produit les mêmes effets sur le cerveau que quelque chose qui est réellement vu. Aussi, tandis que le patient visualise, en gardant les yeux ouverts, une scène du côté gauche de son corps, l’observation par IRM  confirme en direct, que les zones lésées s’activent.

D’autre part, pour rééduquer le processus d’attention très perturbé qui se manifeste par un dysfonctionnement des ondes alpha, le patient, connecté à l’EEG, doit réussir via un écran à faire avancer un objet avec la force de sa pensée. Pour ce faire, il doit diminuer ses ondes alpha (celles qui s’activent lors de la méditation) en distribuant son attention de manière globale sur la scène qu’il voit.

Les résultats testés sur quelques patients sont déjà prometteurs et on s’en réjouit !